dessous


dessous

1. dessous [ d(ə)su ] prép. et adv.
• 1080 ; de 1. de et sous
Indique une position inférieure, dans l'espace ou métaphoriquement (opposé à dessus). I Prép. de lieu (Vx, employé seul) sous. Mod. DE DESSOUS. « Jacques tira de dessous sa veste un énorme cahier rouge » (A. Daudet). PAR-DESSOUS. Passer par-dessous la clôture. Fig. et fam. Par-dessous la jambe. II Adv. de lieu À la face inférieure, dans la partie inférieure. Le prix du vase est marqué dessous. Bras dessus bras dessous. Sens dessus dessous. PAR-DESSOUS [ pardəsu ]. Baissez-vous et passez par-dessous.
EN DESSOUS [ ɑ̃d(ə)su ] :sur, contre la face inférieure. Soulevez ce livre, le billet est en dessous. Fig. Rire, sourire en dessous, par en dessous, en dissimulant son rire, son sourire (cf. Sous cape). Regarder en dessous, par en dessous, sans lever franchement les yeux, sournoisement. « Pinette, le front bas, regardait Longin par en dessous » (Sartre). Agir en dessous, hypocritement. — Fam. Les voisins d'en dessous. 2. dessous. Loc. prép. En dessous de : situé plus bas que; inférieur à. Il a fait un mariage bien en dessous de sa condition. 2. dessous.
CI-DESSOUS [ sid(ə)su ] :sous ce qu'on vient d'écrire, plus loin, plus bas. ⇒ infra. Vous trouverez ci-dessous les indications nécessaires. Les renseignements ci-dessous.
LÀ-DESSOUS [ lad(ə)su ] :sous cet objet, cette chose. Le chat s'est caché là-dessous. Fig. Il a offert de m'aider : il y a qqch. là-dessous, cela cache, cela dissimule qqch. (de surprenant ou de fâcheux) (cf. Il y a anguille sous roche).
⊗ CONTR. 1. Sur; 1. dessus, haut (en haut). dessous 2. dessous [ d(ə)su ] n. m.
XVe; de 1. dessous
1Face inférieure (de qqch.); ce qui est plus bas que qqch. Le dessous des pieds. 1. plante. Le dessous des bras. aisselle. Le dessous d'une assiette, d'une étoffe. 2. envers. L'étage du dessous. inférieur. Les gens du dessous sont bruyants (cf. fam. D'en dessous, d'au-dessous, d'en bas). Vêtements de dessous, qui se portent sous ceux que l'on voit. ⇒ sous-vêtement.
2DESSOUS DE... Nom de certains objets qui se placent sous qqch. (pour isoler, protéger). dessous-de-bouteille, dessous-de-plat.
Nom donné à certaines choses cachées. Le dessous des cartes, du jeu. La face cachée des choses. On ne connaît pas souvent le dessous des cartes.
Fig. Les dessous de la politique, de la finance. 2. secret. Un dessous-de-table. dessous-de-table.
3Absolt (1876) Plur. LES DESSOUS : vêtements de dessous féminins (body, bustier, caraco, combiné, combinaison, culotte, guêpière, jupon, slip, soutien-gorge; bas, collant, porte-jarretelles; gaine; camisole, corset). ⇒ linge, lingerie. Porter des dessous en dentelle.
4Peint. Le dessous : la première couche de peinture d'une toile.
5Les dessous du théâtre : étages à plancher mobile disposés sous la scène. — Loc. fig. Être dans le troisième dessous, le trente-sixième dessous, dans une très mauvaise situation; très déprimé.
6Fig. Avoir le dessous : être dans un état d'infériorité dans une lutte, une discussion. ⇒ désavantage. Il finira par avoir le dessous. céder, perdre.
7Loc. adv. AU-DESSOUS[ od(ə)su ] :en bas. Il n'y a personne au-dessous. « L'écho des petits scandales d'au-dessus, d'au-dessous, d'à-côté en suinte à travers les murs » (Courteline). Moins. Vous en trouverez à mille francs et au-dessous. Fig. inférieur. « jamais il [Racine] n'ira plus loin qu'Alexandre et qu'Andromaque. Bajazet est au-dessous » (Mme de Sévigné).
Loc. prép. AU-DESSOUS DE : plus bas que, en bas de ( infra-, sous-, sub-) . Jupe au-dessous du genou. Cinq degrés au-dessous de zéro. moins . Les femmes ne peuvent se marier au-dessous de quinze ans. Vendre, acheter un objet au-dessous de sa valeur. Spécialt Plus au sud ou en aval. Valence est au-dessous de Lyon. Fig. Inférieur à. Notre situation est au-dessous de la leur. Mettre qqn, qqch. au-dessous de (qqn, qqch.),le juger inférieur. — Être au-dessous de sa tâche, de son rôle, n'être pas capable de l'assumer (cf. Ne pas être à la hauteur, ne pas faire le poids). — Être au-dessous de tout : n'être capable de rien, n'avoir aucune valeur (personne, œuvre). ⇒ nul.
⊗ CONTR. 2. Dessus. Avantage, supériorité.

dessous adverbe (bas latin desubtus, de de et subtus, sous) À la face intérieure ou dans une position inférieure à celle d'un autre objet, par opposition à dessus : Le prix du coffret est marqué dessous.dessous (citations) adverbe (bas latin desubtus, de de et subtus, sous) André Breton Tinchebray, Orne, 1896-Paris 1966 Dis ce qui est dessous, parle… Les États généraux Fontainedessous (difficultés) adverbe (bas latin desubtus, de de et subtus, sous) Orthographe 1. Au-dessous, ci-dessous, là-dessous, par-dessous : avec un trait d'union. 2. En dessous : sans trait d'union. Sens et emploi 1. En dessous / au-dessous (de). La langue courante emploie volontiers ces deux locutions l'une pour l'autre. Dans le registre soigné, elles ne sont pas strictement équivalentes. En dessous = dans la partie inférieure. Une maison avec une cave en dessous. Une plaque de protection est fixée en dessous. Au-dessous (de) = plus bas, par rapport à un niveau déterminé. Les bureaux sont au quatrième étage, l'appartement est au-dessous. L'appartement est au-dessous des bureaux. 2. Dessous employé comme préposition. Cet emploi est vieilli : « Mais il ne faut pas rouler dessous la table » (chanson à boire). On dirait aujourd'hui : rouler sous la table. Toutefois, dessous est encore employé comme préposition, en corrélation avec dessus (regarder dessus et dessous la table) et dans de dessous (sortir de dessous terre). 3. Par-dessous la jambe (= rapidement et sans se donner beaucoup de mal) : travail fait par-dessous la jambe. Registre familier. Recommandation Éviter de dire ou d'écrire par-dessus la jambe. 4. Mots composés avec dessous. Les composés dessous-de-bouteille, dessous-de-bras, dessous-de-plat et dessous-de-table sont invariables. - Plur. : des dessous-de-bouteille, des dessous-de-bras, des dessous-de-plat, des dessous-de-table. Registre Par en dessous. Familier. Il est sournois, il fait ses coups par en dessous. Recommandation Dans l'expression soignée, dire ou écrire en dessous : il agit toujours en dessous. ● dessous (expressions) adverbe (bas latin desubtus, de de et subtus, sous) En dessous, au-dessous, dans la partie inférieure de. Faire quelque chose en dessous, sournoisement. Regarder en dessous, sans lever franchement les yeux ; hypocritement. ● dessous (synonymes) adverbe (bas latin desubtus, de de et subtus, sous) À la face intérieure ou dans une position inférieure à...
Contraires :
dessous préposition Populaire ou littéraire. Sous : Glisser la lettre dessous la porte.dessous nom masculin Face ou partie inférieure de quelque chose : Examiner le dessus et le dessous d'un tapis. Appartement de l'étage inférieur : Les locataires du dessous. Vêtement de tissu léger opaque destiné à être porté sous un vêtement transparent avec lequel il s'harmonise. Couche picturale unie dont l'artiste peut revêtir la surface de la préparation, et sur laquelle il exécute la peinture proprement dite. ● dessous nom masculin pluriel Sous-vêtements. Côté secret, dissimulé d'une affaire : Les dessous de la politique.dessous (difficultés) préposition Orthographe 1. Au-dessous, ci-dessous, là-dessous, par-dessous : avec un trait d'union. 2. En dessous : sans trait d'union. Sens et emploi 1. En dessous / au-dessous (de). La langue courante emploie volontiers ces deux locutions l'une pour l'autre. Dans le registre soigné, elles ne sont pas strictement équivalentes. En dessous = dans la partie inférieure. Une maison avec une cave en dessous. Une plaque de protection est fixée en dessous. Au-dessous (de) = plus bas, par rapport à un niveau déterminé. Les bureaux sont au quatrième étage, l'appartement est au-dessous. L'appartement est au-dessous des bureaux. 2. Dessous employé comme préposition. Cet emploi est vieilli : « Mais il ne faut pas rouler dessous la table » (chanson à boire). On dirait aujourd'hui : rouler sous la table. Toutefois, dessous est encore employé comme préposition, en corrélation avec dessus (regarder dessus et dessous la table) et dans de dessous (sortir de dessous terre). 3. Par-dessous la jambe (= rapidement et sans se donner beaucoup de mal) : travail fait par-dessous la jambe. Registre familier. Recommandation Éviter de dire ou d'écrire par-dessus la jambe. 4. Mots composés avec dessous. Les composés dessous-de-bouteille, dessous-de-bras, dessous-de-plat et dessous-de-table sont invariables. - Plur. : des dessous-de-bouteille, des dessous-de-bras, des dessous-de-plat, des dessous-de-table. Registre Par en dessous. Familier. Il est sournois, il fait ses coups par en dessous. Recommandation Dans l'expression soignée, dire ou écrire en dessous : il agit toujours en dessous. ● dessous (expressions) nom masculin Avoir le dessous, être vaincu, dans un combat, une discussion. Familier. Être dans le, au trente-sixième dessous, être dans une situation catastrophique, désespérée. Le dessous des cartes, du jeu, la face des cartes que le joueur dissimule à son adversaire ; le côté secret mais déterminant d'une situation, d'une action. ● dessous (synonymes) nom masculin pluriel Sous-vêtements.
Synonymes :

dessous
Prép. et adv.
d1./d (Prép. marquant la position d'une chose sous une autre.) Loc. Prép. De dessous. (Marquant la provenance.) On l'a retiré de dessous les décombres.
|| Par-dessous. Porter un gilet par-dessous sa veste.
|| Au-dessous de. La température est au-dessous de zéro.
Fam. être au-dessous de tout: n'avoir aucune valeur, ne présenter aucun intérêt.
d2./d adv. de lieu. Plus bas, à un niveau inférieur, dans la partie inférieure. Cherchez dessous. Sens dessus dessous: V. dessus 1 (sens 2).
|| Loc. adv. Au-dessous: plus bas. La citadelle est sur la colline, la ville est au-dessous.
|| Ci-dessous: ci-après, plus loin dans le texte. Voyez la note ci-dessous.
|| En dessous, par-dessous: sous autre chose. Ce vêtement est fait pour se mettre en dessous. Passez par-dessous.
Fig., Fam. Agir en dessous, d'une manière dissimulée, hypocrite.
|| Là-dessous: sous cela. Déposez votre panier là-dessous.
Fig. Il y a quelque chose là-dessous: cela est suspect.
————————
dessous
n. m.
d1./d Ce qui est en dessous; l'envers, le côté inférieur. Le voisin du dessous. Le dessous d'une table, d'une étoffe.
|| Loc. Avoir le dessous: être en état d'infériorité dans une lutte quelconque.
d2./d Dessous de...: objet que l'on place sous une bouteille, un plat, etc., pour protéger ce qui est dessous.
d3./d Fig. Ce qui est caché, secret. Vous ne connaissez pas les dessous de l'affaire.
d4./d (Plur.) Vêtements de dessous, lingerie féminine. Des dessous de soie.

I.
⇒DESSOUS1, prép. et adv.
I.— Prép., vx
A.— Emploi autonome. Dans une position inférieure à quelque chose. C'est dessous mes pieds, et il montrait le talon de ses bottes (MURGER, Scènes vie boh., 1851, p. 194). Il y avait dessous la porte une épaisse barre d'argent (GIONO, Regain, 1930, p. 89).
B.— [En combinaison avec d'autres prép., dans des loc. prépositives]
1. De dessous + subst. À partir du dessous, de la face inférieure de quelque chose. Une gerbe de boue jaillit de dessous leurs semelles (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 2e part., 3, p. 125).
2. Par(-)dessous + subst.
a) [Avec un mouvement] En passant sous quelque chose. Il mangeait dur, riait la bouche élargie, allongeait par-dessous la table des coups de genoux à la cousine et au camarade (ZOLA, Terre, 1887, p. 178).
b) [Sans mouvement] Sous quelque chose. Il portait par-dessous la sienne, une chemise que sa maîtresse avait portée (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 235).
Au fig. Par-dessous la jambe. Avec mépris, désinvolture :
1. ...et en avant la musique!
Bourniche joua par-dessous la jambe les trois premières mesures de la célèbre romance : zim! boum! boum!
GONCOURT, Charles Demailly, 1860, p. 59.
II.— Adv. [Correspond à la prép. sous]
A.— Emploi autonome. Plus bas, à un niveau inférieur. Regardant le métro arriver, j'ai failli passer dessous (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 247) :
2. Après le dîner, ils se promenaient encore sur le pont, aux étoiles; elle l'entourait de son manteau et ils marchaient ensemble dessous, car il leur était commode pour cela, comme si on l'eût fait exprès.
FLAUBERT, La 1re Éducation sentimentale, 1845, p. 178.
Spéc., MAR. Mettre la barre dessous, ou p. ell. dans un commandement : dessous! (Ordre de) mettre la barre du gouvernail sous le vent. Il se précipita vers le gouvernail, mit la barre dessous (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 3, 1868, p. 40).
Au fig. Derrière, au-delà des apparences. Cette grande France muette qui est dessous, est depuis longtemps dominée par une petite France, bruyante et remuante (MICHELET, Peuple, 1846, p. 65).
B.— Emploi dans des loc.
1. Loc. adv.
a) Bras dessus bras dessous. Dans un couple, le bras de l'un sous le bras de l'autre (en signe de sympathie, d'amour). (S'en) aller bras dessus bras dessous (avec qqn). Bras dessus bras dessous, Anne et moi, nous nous mettons en route (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 195).
b) C'en, sens dessus dessous. À l'envers; ce qui était dessus se trouvant dessous et inversement. Après les avoir démâtées, l'on retournait les barques sens dessus dessous (QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p. 126).
P. ext. Dans un très grand désordre. Chez moi tout est c'en dessus dessous (BALZAC, Corresp., 1831, p. 623) :
3. On criait les journaux au dehors, les résultats de l'élection présidentielle. Cela mit le restaurant sens dessus dessous. Les gens sortirent, un camelot entra. On s'arrachait les feuilles. Poincaré élu! ...
ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 234.
Rem. La forme c'en dessus dessous qui est étymol., est rare.
c) Ci-dessous. Cf. ci.
d) En dessous. Sur la face, dans la partie inférieure :
4. Et, dans l'effrayant silence, on entendit monter les chants et les rires des demoiselles Dauvergne, dont le piano faisait rage, heureusement en dessous, étouffant les bruits de lutte.
ZOLA, La Bête humaine, 1890, p. 19.
Au fig.
♦ Derrière, au-delà des apparences. La propagande de Vichy qui se développe en dessous (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 538). En dessous main (vx). Secrètement. Cf. en sous main. Mais je veux conserver, en dessous main, mes relations libérales (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 323).
♦ En se dissimulant, sournoisement. Rire, regarder en dessous. Ces modèles de vertu qui font leurs petits coups en dessous (DUHAMEL, Journ. Salav., 1927, p. 75). Geneviève, elle, souriait en dessous, d'un air félin (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 25).
e) Par en dessous. Par dessous. Ils sont pris par en dessous (LOTI, Pêch. Isl., 1886, p. 134).
f) Là-dessous. Sous cet objet ainsi fait ou constitué. Les feuilles mortes couvrant la surface du bassin, là-dessous les poissons ne devaient plus voir clair, les pauvres (MONTHERL., Démon bien, 1937, p. 1240).
Au fig. Derrière cela, caché sous les apparences. Il y avait quelque traîtrise là-dessous (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Coup état, 1882, p. 182).
g) Par(-)dessous
[Avec un mouvement] En passant par le dessous, par la partie inférieure. Soulevant sa cotte d'armes, le percèrent [le duc de Bourgogne] par dessous d'un coup d'épée dans le corps (BARANTE, Hist. ducs de Bourg., t. 4, 1824, p. 266).
[Sans mouvement] Cuisses grosses mais fuselées, Tendres et fermes par dessous (VERLAINE, Odes en son honn., 1893, p. 20).
2. Loc. prépositive. En dessous de
a) Sur la face, dans la partie inférieure de quelque chose. Des corbeilles de tulipes s'irradient en dessous d'une petite maison de rentier soigneux et propre (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 224).
b) [Par rapport à une norme, une limite] Inférieur à. L'héritage en dessous de vingt hectares, était de quatre-vingts pour cent (ZOLA, Terre, 1887, p. 153).
Rem. L'hésitation est grande entre en + dessous (de) et au-dessous (de) (cf. dessous2) à tel point que la lang. usuelle substitue l'un à l'autre.
Prononc. et Orth. :[d()su]. [ss] double n'est qu'une convention pour marquer qu'il s'agit d'une sourde entre voyelles. Il faut faire attention à ce que cette graph. n'altère pas le timbre de [] muet précédent (cf. MART. Comment prononce 1913, p. 320; NYROP Phonét. 1951, § 209 et des-, dé-). On ne fait pas la liaison entre dessous et un mot suiv. (cf. FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 462). Les mêmes rem. valent pour dessus. Admis ds Ac. 1694-1932. Noter que au-dessous/au-dessus, par-dessous/par-dessus, ci-dessous/ ci-dessus, là-dessous/là-dessus, en-dessus s'écrivent avec un trait d'union alors que en dessous, par en dessous, de dessous/de dessus s'écrivent sans. LITTRÉ fait à ce sujet la rem. suiv. : ,,Pourquoi par derrière sans trait d'union et par-dessus, par-dessous avec un trait d'union? Le tiret ne peut se justifier, excepté dans les cas où par-dessus forme le nom d'un objet unique : un par-dessus de viole``. Étymol. et Hist. A. Prép. 1. Fin Xe s. desoz « sous, en bas » (Passion, éd. d'Arco Silvio Avalle, 18); 2. ca 1100 loc. prép. dedesuz (Roland, éd. J. Bédier, 2081); 3. ca 1150 par desoz (Charroi de Nîmes, éd. D. Mac Millan, 135). B. Adv. 1. Ca 1100 desuz (Roland, éd. J. Bédier, 1356); 2. ca 1160 par desoz (Eneas, éd. J. Salverda de Grave, 448); 3. 1174-87 la desoz (CHR. DE TROYES, Perceval, éd. F. Lecoy, 5340); 4. 1746 regards en dessous (LA MORLIÈRE, Angola, éd. 1879, p. 66 ds IGLF). C. Loc. adv. formée à partir de dessous2 subst. 1205-50 ce desouz deseure (Renard, éd. E. Martin, branche XXII, 1989); XVe s. sen dessus dessouz (Ch. D'ORLÉANS, Rondeaux, CXCVIII, 5, éd. P. Champion, Poésies, t. 2, p. 404); XVIe s. sans dessus dessoulz (AMYOT, Sol., 23 ds LITTRÉ, s.v. sens). Du b. lat. desubtus composé de la prép. de et de l'adv. subtus « en dessous » peut-être sur le modèle de l'expr. plus anc. de super et attesté dep. le IVe s. comme prép. puis comme adv. (TLL s.v., 775-776; Hamp ds Archiv für lateinische Lexicographie, t. 5, p. 360). Bbg. DELBOUILLE (M.). Note pour l'hist. des couples fr. soz-desoz... In :[Mél. Rheinfelder (H.)]. Munich, 1963, pp. 78-86. — LA LANDELLE (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 242, 406. — LAUSBERG (H.). Rom. Forsch. 1965, t. 77, p. 233. — QUEM. 2e s. t. 3, 1972. — ROG. 1965, p. 127. — TOURNEMILLE (J.). Au jardin des loc. fr. Vie Lang. 1955, pp. 482-484. — WAGNER (R.-L.). B. Soc. Ling. 1964, t. 59, n° 2, pp. 103-104.
II.
⇒DESSOUS2, subst. masc.
A.— Au sing.
1. a) Partie inférieure de quelque chose. Le silence occupait le dessous du bois (ALAIN, Propos, 1921, p. 262) :
1. ... tout en changeant de robe, en me donnant à voir sa gorge et la tache du dessous de son aisselle, avec le sans-souci des actrices pour cette exhibition, elle me remercie chaudement, chaudement, de lui avoir donné son rôle.
GONCOURT, Journal, 1889, p. 918.
b) En partic.
ARCHIT. Étage immédiatement inférieur. Les gens du dessous sont bruyants (ROB.).
♦ Dans un théâtre, chacun des étages superposés sous la scène et destinés à entreposer les accessoires et à manœuvrer les décors. Premier, troisième dessous. L'infortunée cantatrice était tombée dans les dessous et s'était cassé le bras (JACOB, Cornet dés, 1923, p. 107) :
2. Le troisième-dessous est la dernière cave pratiquée sous les planches de l'Opéra, pour en recéler les machines, les machinistes, la rampe, les apparitions, les diables bleus que vomit l'enfer, etc.
BALZAC, Splendeurs et misères des courtisanes, 1847, p. 525.
Au fig. Troisième... trente-sixième dessous. Le niveau le plus profond, le plus secret. Les choses inexprimables par lettres (...) — ce que j'appelle le quatrième dessous de tout (BARB. D'AUREV., Mémor. 3, 1856, p. 29). Dans le dernier dessous de leur cœur (ROMAINS, Hommes b. vol., Verdun, 1938, p. 136). Péj. L'échec le plus complet; la misère, la détresse la plus grande. Sombrer, tomber dans le trente-sixième dessous. Tu t'enfonces dans le troisième dessous du théâtre social (BALZAC, Muse départ., 1844, p. 199). Le thérapeute s'effondre dans le sixième dessous (VALÉRY, Corresp. [avec Gide], 1901, p. 389).
MUS., vx. Basse harmonique. L'autre [musicien] improvisait à côté de lui une variation, un accompagnement, un dessous (BAUDEL., Paradis artif., 1860, p. 331). Alléger les dessous de l'harmonie (GEVAERT, Orchestr., 1885, p. 16).
PEINT. Première couche de peinture sur une toile. Les peintres n'avaient pas étudié l'art des dessous et des glacis (MAUCLAIR, Maîtres impressionn., 1904, p. 229).
2. P. ext. L'envers, le revers. Son célèbre uniforme vert (...) rehaussé par le dessous blanc de sa culotte de casimir (BALZAC, Tén. affaire, 1841, p. 257).
Au fig.
a) Ce qui est caché, secret. Cf. le derrière. Je connais un peu mieux que vous le dessous des familles (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p. 1532).
Le dessous des cartes. La face cachée des choses. [Les] Parigots (...) avaient vite éventé la mèche et deviné le dessous des cartes (COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 1re part., 2, p. 25).
Un dessous de table. Somme d'argent que l'on donne secrètement à un vendeur pour obtenir ses bons offices. Que certaines personnes volontiers disposées à verser « un dessous de table » ne puissent recevoir plus que leur ration (L'Œuvre, 12 juin 1941).
b) Avoir le dessous. Être terrassé, vaincu dans un combat physique, intellectuel. Il devait avoir le dessous dans un corps-à-corps avec Larsan (G. LEROUX, Parfum, 1908, p. 100).
3. P. méton. Objet destiné à être placé sous un autre. Dessous de plat; dessous de robe; dessous de bouteille. De quoi s'offrir un dessous de lampe (MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p. 17). Dessous de bras. Coussinet imperméable placé sous l'aisselle pour protéger un vêtement de la sueur. Elle [la sœur de Luce] a eu le toupet, cette saloperie, de me repasser un vieux corsage qui n'avait plus de dessous de bras (COLETTE, Cl. Paris, 1901, p. 170).
Rem. On peut trouver ces syntagmes avec un trait d'union. Dans ce cas ils sont autonomes et on les considère comme des noms composés. Dans les pantalons pour cheval, les dessous-de-pied sont en étoffe pareille (L'observateur des modes, n° 6, 31 mai 1820, p. 96).
4. [En combinaison avec d'autres prép. dans des loc.]
a) Loc. adjective. De dessous. Qui se trouve dessous. Son vêtement de dessous (DELÉCLUZE, Journal, 1826, p. 343).
b) Loc. adv. Au-dessous. Plus bas, à un niveau inférieur. Au-dessous, il y avait un hangar (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1451).
Spéc. Plus au sud. Nous aurions pu trouver sa rivière par les 42 degrés ou au-dessous (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 139).
c) Loc. prépositive.Au(-)dessous de.
Plus bas que. Au-dessous de la dernière ligne il signa : Javert (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 588). Au-dessous d'eux, avançait patiemment l'ombre portée de l'avion (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 618).
♦ Au sud de. Les riches et vastes perspectives que nous avions admirés au dessous de Bordeaux (DUSAULX, Voy. Barège, t. 1, 1796, p. 56).
[P. rapp. à un terme, à une limite] Inférieur à. Le thermomètre du dehors marquait dix-huit au-dessous de glace (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Auberge, 1886, p. 1077). Le blé au-dessous de seize francs, le blé vendu à perte (ZOLA, Terre, 1887, p. 474). Le décret qui incorporait tous les hommes au-dessous de quarante ans (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 592).
Au fig. Je sais assez que l'homme est au-dessous de la musique (ALAIN, Beaux-arts, 1920, p. 148) :
3. ... après avoir fort bien défini l'« impressionnisme » des rois en exil, il se dit qu'après tout ce n'est là qu'une « forme inférieure de l'art » et met tranquillement le chef-d'œuvre d'Alphonse Daudet au-dessous de Manon Lescaut et de Gil Blas, qui pourtant ne sont encore que des œuvres secondaires ».
LEMAITRE, Les Contemporains, 1885, p. 230.
(Être) au-dessous de tout. Nul, sans valeur. Mes notes ont été au-dessous de tout et vraiment morbides (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec J. Rivière], 1906, p. 177).
B.— Au plur.
1. Sous-vêtements féminins. Pitoyables anatomies; je devine leur peau blanchâtre sous la rayonne de leurs dessous (BUTOR, Passage Milan, 1954, p. 215).
2. Choses cachées, dissimulées. Pourquoi initiez-vous le public aux dessous de votre œuvre? (FLAUB., Corresp., 1880, p. 368). L'art, dont il pénétrait si nettement les dessous, lui semblait proche et facile (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 84).
Rem. Le processus de substantivation reste aisément perceptible entre la prép., l'adv. et le subst. Seule la clarté de la présentation justifie le dégroupement en deux entrées.
Prononc. et Orth. Cf. dessous1. Étymol. et Hist. 1. a) Dans la loc. adv. au dessous ca 1165 al desoz (B. DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 19558); b) dans la loc. prép. au dessous de 1530 au dessoulz de (PALSGR.); 2. a) ca 1393 « partie inférieure de quelque chose, ce qui est le plus bas » (Ménagier, éd. Sté Bibliophiles fr., t. 2, p. 209); b) XVe s. « vêtement qui est sous un autre » (G. COQUILLART, Monologue, éd. M. J. Freeman ds Œuvres, p. 278); c) 1662 « côté caché des cartes », p. métaph. « ce que l'on ne veut pas dire, ce que l'on cache d'une affaire » (PASCAL, Pensées, éd. L. Lafuma, papiers non classés, série II, § 418-233, p. 551). Substantivation de dessous1. Fréq. abs. littér. : 2 608. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 3 503, b) 4 445; XXe s. : a) 4 028, b) 3 297. Bbg. GOTTSCH. Redens. 1930, p. 293.

1. dessous [d(ə)su] prép., adv.
ÉTYM. 1080; desoz, v. 980; comp. de de, prép., et sous.
Mot indiquant la position d'une chose sous une autre (opposé à dessus).
———
I Prép. de lieu.
1 Vx (employé seul). Sous.REM. Cet emploi se perpétue de nos jours, avec un sens uniquement concret correspondant à en dessous de. || « Chercher dessous la table » (Académie, Huitième éd.).
1 Me trouvant enfin dessous un toit rustique.
Corneille, Clitandre, III, 1.
Fig. (marquant la soumission à une autorité).
2 Je sais qu'il est rangé dessous les lois d'un autre (…)
Molière, le Dépit amoureux, II, 3.
2 Loc. prép. Mod. De dessous : d'un endroit situé dans une position inférieure par rapport à qqch. || Tirer un objet de dessous un meuble. || Sortir de dessous une tente.
3 (…) Jacques tira de dessous sa veste un énorme cahier rouge (…)
Alphonse Daudet, le Petit Chose, I, IV.
4 Jean Tournier était occupé, avec une équipe de jeunes gens, ces derniers matins, à extraire les cadavres et les blessés de dessous les décombres d'un pâté de maisons (…)
Gide, Journal, 1er janv. 1943.
Par-dessous : sous qqch. || Passer par-dessous la clôture.
5 (…) les Derviches le soutiennent par-dessous les bras.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, Jeu de scène, Cérémonie turque.
Fig. et fam. Faire qqch. par-dessous la jambe, avec désinvolture.
———
II Adv. de lieu. À la face inférieure, dans la partie inférieure. || Le prix du vase est marqué dessous. || Cherchons un abri, et mettons nous dessous.
6 Approchons cette table, et vous mettez dessous.
Molière, Tartuffe, IV, 4.
7 L'F en appuyant les dents d'en haut sur la lèvre de dessous : FA.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, II, 4.
8 Oh ! ne touche pas au feu ! s'exclama le « boss ». Il faut réunir le bois en pyramide et laisser un peu d'air dessous.
P. Mac Orlan, Quai des brumes, III, p. 37.
Mar. || Mettre la barre dessous, la mettre sous le vent (ellipt, dans un commandement : Dessous !).
8.1 Coup de vent d'E. N. E. au petit jour… Il faut amener toute la voilure et prendre la cape, à sec de toile et barre dessous pour dériver le moins possible.
Bernard Moitessier, Cap-Horn à la voile, p. 271.
Loc. adv. Bras dessus bras dessous. Bras, cit. 49Sens dessus dessous. Sens.
Par-dessous : par la partie inférieure. || Baissez-vous et passez par-dessous. || Reprendre un mur par-dessous. Œuvre (en sous-œuvre). || Saper un édifice par-dessous.
En dessous : sur la face inférieure, dessous et tout contre. || Soulevez ce livre, le billet est en dessous. || Qui est placé en dessous. Sous-jacent.
9 Une espèce de petit balcon vers le haut, en saillie et soutenu en dessous par deux chevrons et deux poutres debout.
Diderot, Salon de 1767, in Littré, Saillie.
Fam. || L'appartement d'en dessous. Syn. : du dessous (→ 2. Dessous).
Fig. Rire en dessous, en dissimulant son rire. Cape (sous cape).Regarder en dessous, par en dessous, sans lever franchement les yeux. Sournois.Agir en dessous, furtivement, subrepticement, hypocritement.(1808). En valeur d'adj.Air en dessous, hypocrite.
10 Son regard en dessous observait tout avec une ombrageuse attention.
Marmontel, Mémoires, IV.
11 Jean-Paul baissa le front, sans répondre. Il décocha vers Antoine un coup d'œil en dessous, suivit d'un regard hésitant Daniel qui s'en allait (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 82.
12 Pinette, le front bas, regardait Longin par en dessous en soufflant et en frappant du pied.
Sartre, la Mort dans l'âme, p. 48.
En valeur d'adj. || La taille en dessous. Syn. : au-dessous (→ 2. Dessous, 8).
Loc. prép. Inférieur à. Il a fait un mariage bien en dessous de sa condition (ou au-dessous de…).
Ci-dessous : sous ce qu'on vient d'écrire, plus loin, plus bas. Infra. || Vous trouverez ci-dessous les indications nécessaires. || Se reporter au graphique ci-dessous.
Là-dessous : sous cet objet, cette chose. || Le chat s'est caché là-dessous. || Venez là-dessous vous abriter de la pluie. || Ôtez ce tricot : vous devez avoir trop chaud là-dessous. — ☑ Fig. Il a offert de m'aider : il y a quelque chose là-dessous, cela cache, cela dissimule quelque chose.
13 Qu'est-ce que cela veut dire ? (…) Je vous prie de me dire ce qu'il y a là-dessous.
Molière, Monsieur de Pourceaugnac, II, 4.
CONTR. Sur; dessus, haut (en).
————————
2. dessous [d(ə)su] n. m.
ÉTYM. Fin XIVe; de 1. dessous.
1 Face inférieure (de qqch.); ce qui est plus bas (que qqch.). || Le dessous de la langue, des pieds, du genou. || Le dessous des yeux, du nez. || Le dessous des bras. Aisselle.Le dessous d'une affiche, d'une étoffe, d'une assiette. Envers. || Le dessous d'une fenêtre, d'un appartement. || L'étage du dessous.
14 Puis le dessous du genou a gonflé, la rotule s'est empâtée, le jarret aussi s'est trouvé pris.
Rimbaud, Correspondance, À Isabelle, 15 juil. 1891.
15 On sentait qu'une multitude de cœurs pensaient à vous, une multitude de cœurs inconnus, chauds comme le dessous d'un édredon.
G. Duhamel, Récits des temps de guerre, IV, IV, p. 21.
Spécialt. L'étage immédiatement inférieur. || Les gens du dessous, de dessous sont bruyants. Syn. fam. : d'en dessous (→ 1. Dessous, II.), d'au-dessous (→ ci-dessous, 8.). Bas (d'en bas).Vêtements de dessous, qui se portent sous ceux que l'on voit. Sous-vêtement et ci-dessous, 3.
2 Dessous de… (Objets qui se placent sous qqch. pour isoler, protéger). || Un dessous de plat, de verre, de carafe, de bouteille… Voir aussi à l'ordre alphabétique. — REM. Les composés sont traditionnellement considérés comme invariables.
(Nom donné à des choses cachées).Le dessous des cartes, le dessous du jeu. Carte (cit. 10 et 11); fig. : la face cachée des choses. || On ne connaît pas souvent le dessous des cartes.Par anal. || Les dessous de la politique. Secret.
3 (Fin XIXe). Absolt. Plur. || Les dessous : vêtements de dessous féminins (soutien-gorge, culotte, porte-jarretelles, chemise, combinaison, etc.). Linge, lingerie. || Porter des dessous en dentelle.
16 Les êtres ne sont jamais si simples qu'on les croit. Même parmi les plus futiles, ce n'est pas seulement en lingerie que les femmes ont de curieux dessous.
Émile Henriot, Portraits de femmes, « La jeune captive », p. 218.
16.1 Elle portait d'amples et orageux jupons, volants et autres dessous que je ne saurais nommer. Tout cela se soulevait en moutonnant et froufroutant (…)
S. Beckett, Molloy, p. 76.
4 Hist. mus. Basse harmonique.
16.2 L'utilisation de la Clarinette à l'orchestre est, comme celle de la Flûte, diverse. D'abord, mélodique, cela va de soi : et rien ne remplace la noble expression du second registre. Mais elle sert aussi bien à des accompagnements, à des dessous de caractère neutre soit avec les Flûtes, soit avec les Hautbois, soit (très souvent) avec un ou deux Bassons, auxquels elle se marie le plus heureusement du monde.
Charles Koechlin, les Instruments à vent, p. 48.
5 Peint. || Le dessous : la première couche de peinture d'une toile.
16.3 Ses places bien assurées, il fuma beaucoup de cigarettes devant sa toile, avec une sorte de recueillement, tourna autour de sa boîte à couleurs, l'ouvrit, la ferma, et à la fin se mit à jeter précipitamment les premiers dessous sur la toile.
Ed. et J. de Goncourt, Manette Salomon, p. 93.
6 Les dessous du théâtre : étages à plancher mobile disposés sous la scène, servant à entreposer les accessoires. — ☑ Loc. fig. Être, tomber dans le, au troisième, trente-sixième dessous, aussi bas que possible; dans une très mauvaise situation. Var. (rare) :
17 Les Montesquiou descendent d'une ancienne famille, qu'est-ce que ça prouverait, même si c'était prouvé ? Ils descendent tellement qu'ils sont dans le quatorzième dessous.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XII, p. 39.
7 Fig. Avoir le dessous : être dans un état d'infériorité dans une lutte, une discussion… Désavantage. || Il finira bien par avoir le dessous. Céder, perdre.
8 Loc. adv. Au-dessous : plus bas. || La colline domine une plaine qui s'étend au-dessous. || Il n'y a personne au-dessous. Fam. || L'appartement d'au-dessous. Syn. : du dessous (→ ci-dessus, 1.).
18 L'écho des petits scandales d'au-dessus, d'au-dessous, d'à-côté, en suinte à travers les murs, ni plus ni moins qu'à travers de simples gilets de flanelle.
Courteline, Boubouroche, Nouvelle, II, p. 39.
Spécialt, pour indiquer une infériorité nombrable. Moins. || Vous en trouverez à mille francs et au-dessous. || Les enfants de dix ans et au-dessous paient demi-place.En valeur d'adj. || La taille, la dimension au-dessous. Syn. : en dessous (→ 1. Dessous, II.).
Fig. (en attribut). Inférieur.
19 (…) jamais il (Racine) n'ira plus loin qu'Alexandre et qu'Andromaque. Bajazet est au-dessous, au sentiment de bien des gens, et au mien, si j'ose me citer.
Mme de Sévigné, Lettres, 257, 16 mars 1672.
Loc. prép. Au-dessous de : plus bas que, en bas de ( préf. Infra-, sous-, sub-). || La foule se rassemble au-dessous de la fenêtre. || Nous sommes logés au-dessous des X. || Jupe au-dessous du genou. || Cinq degrés au-dessous de zéro.Orléans est au-dessous de Paris. Sud (au sud de). || L'Oise se jette dans la Seine au-dessous de Paris. Aval (en aval de).
20 (…) Mais plutôt qu'elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d'elle;
Et que, par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
La Fontaine, Fables, I, 10.
21 (…) comme au-dessous des océans, pourvu qu'on jette assez la sonde, c'est toujours la solidité immuable de la terre; et toutes les mers ne sont qu'une robe de rosée sur l'écorce.
André Suarès, Trois hommes, « Dostoïevski », V, p. 245.
22 (…) la mer déchaînée, dans les roches, au-dessous de moi, presque à pic (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. II, p. 258.
Spécialt. Moins (à moins de, de moins de, pour moins de…). || Les femmes ne peuvent se marier au-dessous de quinze ans. || On n'a pas racheté les candidats au-dessous de 148 points. || Vendre, acheter un objet au-dessous de sa valeur, au-dessous du cours.
Fig. Inférieur (inférieur à). || Le sous-lieutenant est au-dessous du lieutenant (en grade). || Notre condition est au-dessous de la leur.Être au-dessous de sa tâche, de son rôle : n'être pas capable, pas digne de l'assumer. → Ne pas être à la hauteur.
Mettre une chose, une personne au-dessous d'une autre, la déclarer inférieure à cette autre. || Il met, il trouve ce roman bien au-dessous du précédent. || Ce film est bien au-dessous de ce qu'en dit la critique.
23 (…) à cause de votre noblesse vous me tenez fort au-dessous de vous (…)
Molière, George Dandin, II, 2.
24 Cela est au-dessous de ma condition (…)
Molière, les Précieuses ridicules, 9.
25 Le H. G. (Hermès Galant ou Mercure Galant) est immédiatement au-dessous de rien.
La Bruyère, les Caractères, I, 46.
26 Un esprit au-dessous du médiocre (…)
Saint-Simon, Mémoires, XII.
Être au-dessous de tout : n'être capable de rien, n'avoir aucune valeur. Minable.
COMP. Dessous-de-bouteille, dessous-de-bras, dessous-de-plat, dessous-de-table.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dessous — DESSOUS. adv. de lieu, qui sert à marquer La situation d une chose qui est sous une autre. Voyez sur la table, cherchez dessus ou dessous. On le cherchoit sur le lit, il étoit dessous. Ci dssous gît. Comme on verra ci dessous. f♛/b] Il est… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • dessous — Dessous. adv. de lieu, Qui sert à marquer la situation d une chose qui est sous une autre. Voyez sur la table, cherchez dessus & dessous. il l a terrassé, & l a mis dessous. Il est quelquefois preposition, & signifie, Sous. J ay cherché… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Dessous — Sn elegante Damenunterwäsche erw. fremd. Erkennbar fremd (20. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. dessous m. Pl., eigentlich Unteres , einer Substantivierung von frz. dessous darunter , dieses aus l. de subtus von unterhalb , zu l. sub unten .… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • dessous — s.n. (Franţuzism) Lenjerie de damă care se poartă sub jupă sau rochie. [pron. de sú, scris şi desu, pl. uri. / < fr. dessous]. Trimis de LauraGellner, 19.02.2005. Sursa: DN  DESSOUS DESÚ/ s. n. lenjerie de damă care se poartă sub jupă sau… …   Dicționar Român

  • Dessous — Dessous: Das meist im Plural verwendete Wort steht für »(elegante) Damenunterwäsche«. Es wurde aus frz. dessous entlehnt, das neben der Bedeutung, in der es ins Deutsche gekommen ist, auch allgemein die »Unterseite von etw.« bezeichnet und das… …   Das Herkunftswörterbuch

  • dessous — /fr. d(J)&su/ [vc. fr., propriamente «di sotto», da vêtements de dessous «sottoveste»] s. m. pl. biancheria (intima femminile), intimo, lingerie (fr.) …   Sinonimi e Contrari. Terza edizione

  • Dessous — Dessous,das:Reizwäsche …   Das Wörterbuch der Synonyme

  • dessous — /də su/, it. /de s:u/ avv. e s.m., fr. (propriam. avv. sotto, disotto ), usato in ital. come s.m., spec. al plur. 1. (abbigl.) [indumenti intimi femminili] ▶◀ biancheria (intima), lingeria, lingerie. 2. (fig.) [ciò che sta sotto in una questione …   Enciclopedia Italiana

  • DESSOUS — adv. de lieu Il sert à marquer La situation d une chose qui est sous une autre. Voyez sur la table, cherchez dessus et dessous. On le cherchait sur le lit, il était dessous.   Vêtement de dessous, Vêtement qui se porte ordinairement sous d autres …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • dessous — (de sou ; l s se lie : de sou z et dessus ; au contraire, Chifflet, Gramm. p. 216, XVIIe siècle, remarque que l s ne se prononce pas, même devant une voyelle) adv. 1°   Il marque qu une chose est sous une autre. J ai cherché sur la table et il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.